Les Potagers Natures
Accueil du site > Catalogue > Coll. Chute Libre 02 : RÜHLAND "Cave Canes !"

Coll. Chute Libre {02} : RÜHLAND "Cave Canes !"

PoNab 23

- Commander en ligne


Vinyle 10 pouce tiré à 300 exemplaires.
Enregistré par Mathias Pontévia en septembre 2014 au Novo Lokal à Bordeaux.
Mastering : Loic Lachaize.
Dessin : Léon Pontévia
Infographie : Gaspard Montagne.
Sérigraphie : Mehdi Beneitez.
Edité Janvier 2017 en collaboration avec le label Fougère Musique (201001).
La collection "Chute Libre" doit son nom à la collection littéraire de science-fiction des éditions Champs Libre éditée entre 74 et 78.


A1 : Cave canes ! Télécharger
A2 : Sus Scrofa Télécharger
A3  : Serin Du Harz Télécharger

B1 : Sauropsides Télécharger
B2 : Dalphax Télécharger


" (...) Seulement voilà ! La musique était si belle que je ne pouvais décemment pas la laisser lettre morte ni taire ce soprano point d’exclamation fiché comme une lance au début de la piste, soulevant aussitôt l’urgence des tambours et la tension réflexe de la peau quand la frappe l’entame et déclenche la danse. Taire le grondement lointain des percussions, l’électricité à la source du son négligeant la guitare pour jaillir de l’ampli dans un râle métallique où nulle corde ne vibre… Exemplaire, la pratique de Ian Saboya se rit des charges supposées de son art. C’est d’ailleurs lorsque l’on admet qu’il n’endossera pas les rôles harmonique, mélodique ou rythmique dont on l’affublait qu’il trace soudain, à la pointe du médiator, une phrase implacable, acérée, concise dans sa durée comme dans son propos, un accord improbable et pourtant essentiel, un riff définitif ouvert malgré tout sur l’avenir immédiat.
Dans sa diversité particulière, l’instrument de Mathias et surtout la manière bien personnelle dont il en use apparaissent d’emblée comme la seule réplique imaginable aux débordements expressionnistes contenus dans le cœur bouillonnant du guitariste. Que sa riposte fuse en un éclat soudain de mailloches tendues à la limite extrême du rebond, se déploie dans la multitude des frappes et la persistance de leur écho ou convie le métal au combat permanent du rythme et de ses turbulences, la grosse caisse horizontale, les toms et les cymbales retournées ou pliées dans l’élasticité de leur matière dessinent un paysage aussi abstrait que tourmenté, idéal pour y semer les accidents indispensables à une réelle créativité.
Inutile de se demander pourquoi le soprano de Michel Doneda s’est aventuré dans les méandres et les reliefs de cette géographie mouvante en constante métamorphose ! Le saxophoniste n’est jamais aussi à l’aise que lorsque le danger miroite et laisse deviner, derrière le mirage, l’accès probable à cette forme de beauté qu’il faut d’abord apprivoiser. Dès lors surgit le paradoxe de ce langage unique et universel dont il est seul à maîtriser les codes et qui parle, pourtant, à qui veut bien l’entendre et défricher aussi une part du chemin…"

Joël Pagier, ImproJazz


https://fougeremusique.bandcamp.com...


Plan du site