Les Potagers Natures
Accueil du site > Catalogue > CHEVIGNON : Déchirance

CHEVIGNON : Déchirance

PoNab 24

- Commander en ligne


Vinyle 12 pouce tiré à 500 exemplaires.
Co-édité en Mai 2017 avec les labels suivant :
Gabu Records, Ignominie Records, Amour Et Tetanos, Et Mon Cul C’est Du Tofu ?, Kerwax, Reafforests, Poutch Militaire


FACE A :

- Jamais non Télécharger

- Cowboy de l’amour Télécharger

- Acid punk Télécharger

- Créteil Télécharger

FACE B :

- Job d’été Télécharger

- Déchirance Télécharger


"(Opéra) Non jamais non non je ne dis jamais non je suis extrêmement seule dans la Nuit je suis seule (voix death/crust) et je suis d’accord et j’te connais pas j’te connais pas encore mais je t’aime déjà je t’aime déjà je t’aime déjà je t’aime et j’te connais pas encore je suis seule mais je suis d’accord extrêmement d’accord avec toi"
Chevignon "Jamais non"


"Cher cousin, un petit mot sur le dernier concert auquel j’ai assisté.
C’était Chevignon, et un concert de Chevignon à la particularité d’être particulier, pourrions nous dire...c’est-à-dire que sur les 3000 concerts que j’ai vu en 25 ans, et les 15000 groupes que j’ai écouté à ces occasions-là, je me souviendrai de Chevignon comme je me souviens de Melt banana et d’US Mapple par exemple.
Chevignon ne fait pas les choses comme les autres, c’est pas leur truc ; ils assument leurs tares qui deviennent des dons et éclairent une sinistre cave au public usé par l’enchainement des groupes (trop nombreux ce soir-là), en une longue ballade sous un soleil éblouissant qui crève les yeux.
Les musiciens sont là, dressent le décor et le chanteur part raconter ses illuminations romantiques.
Et nous, nous ne faisons pas qu’écouter ; nous, nous sommes dans son illumination, nous, nous sommes les insectes qui piquent cet homme transpirant au milieu d’un parking, nous sommes la consistance de son rêve ; et de sa baguette magique, et dans une danse désarticulée de tous les diables nous voyageons avec lui loin de cette cave et de cette ville et de cette époque si étriquées.
Ce petit public, un peu saoul, extrêmement excité par le "spectacle" n’en finira plus de vivre et ne pourra aller se coucher qu’à des heures fort tardives.
Je t’envoie une photo où la bande est vautrée dans la pluie.
Quelle brillance !"


https://moncul.bandcamp.com/album/d...


Plan du site